Accueil XLII Accueil KWS Sommaire

Éditorial Précédent Suivant Dernier

KWS nº 29-30, août 1998

---------------------------===oooO§Oooo===---------------------------

la Poupée
(the Blackstone chronicles 1 — an Eye for an eye: the doll)
roman fantastique
John SAUL
J'ai lu, collection "Ténèbres", nº 4704, janvier 1998, 128 p, 19 FRF.
les Chroniques de Blackstone — 1

Compte rendu de lecture : Philippe Paygnard

---------------------------===oooO§Oooo===---------------------------

Dans une brillante introduction, John Saul nous explique qu'il vient de trouver le moyen idéal pour écrire quelques-unes des histoires qu'il portait en lui depuis des années. Grâce au roman-feuilleton, remis au goût du jour par le romancier Stephen King et les six chapitres de sa Ligne verte, il peut enfin conter certaines des chroniques de sa ville fétiche et fictive, Blackstone.

Bien moins connu que les King, Koontz, Barker et autres, John Saul a cependant vu une bonne demi-douzaine de ses romans publiés en France (Corps étranger, la Noirceur et le Châtiment des pêcheurs chez J'ai lu, Cassie, Hantise et Créature chez Pocket). Il a également fait acte de présence sur nos petits écrans grâce à un téléfilm américain intitulé la Plage aux fantômes (avec Patrick Duffy dans le rôle principal), adaptation de l'un de ses livres, diffusé sur M6 en 1990.

Premier volume d'une série de six, la Poupée permet de faire une première incursion dans la petite ville de Blackstone, d'en découvrir les notables et les personnalités les plus intéressantes. On rencontre ainsi Oliver Metcalf, rédacteur en chef du journal local, dont la famille est intimement liée au passé de la ville. On croise Jules Hartwick, le banquier de cette cité en pleine décrépitude. On aperçoit à peine Germaine Wagner et Rebecca Morrison, les bibliothécaires de Blackstone. Autant de personnages qui auront un rôle important à jouer au gré des prochains chapitres des Chroniques de Blackstone.

Mais la Poupée n'est pas un simple chapitre introductif, c'est aussi une histoire de vie et de mort. La vie annoncée de cet enfant qu'attendent Bill et Elizabeth McGuire. La nouvelle vie qui attend Blackstone dès que le centre commercial sera construit. La mort prévue du sinistre Asile de Blackstone sur les ruines duquel doit être construit le centre commercial. La mort qui guette cet être innocent dont la naissance illuminerait le foyer des McGuire. La vie et la mort qui prennent la forme de cette poupée blonde aux yeux bleus que les McGuire ont reçue par la poste. Maléfique cadeau qui sème le malheur et la tristesse autour de lui, de manière inexorable.

Simple, classique et efficace, la Poupée est suivie de cinq autres volets publiés au rythme d'un par mois par les éditions J'ai lu. Chaque volume de ces Chroniques de Blackstone constitue à l'évidence une pièce essentielle et indispensable du puzzle morbide concocté par John Saul.

Philippe Paygnard

---------------------------===oooO§Oooo===---------------------------

Éditorial Précédent Suivant Dernier

Accueil XLII Accueil KWS Sommaire

---------------------------===oooO§Oooo===---------------------------

Keep Watching the Skies! — © Quarante-Deux et/ou Keep Watching the Skies!
* Écrire à Quarante-Deux

Document : Quarante-Deux/Keep Watching the Skies! nº 29-30, août 1998/Compte rendu de : la Poupée
Création : samedi 22 août 1998
Dernière modification : lundi 5 janvier 2004