Sauter la navigation

 
Vous êtes ici : Quarante-Deux KWS Sommaire du nº 62-63 la Saison de la colère

Keep Watching the Skies! nº 62-63, juillet 2009

Claude Ecken : la Saison de la colère

court roman de Science-Fiction

 chercher ce livre sur somniumeditions.fr

chronique par Pascal J. Thomas

Nous sommes en 2050. La Camargue a pratiquement disparu sous les eaux de la Méditerranée, et les banlieues d'Arles sont une fois de plus frappées par tempête et inondations. Et pourtant la Provence - et toute l'Europe — semble encore un havre paradisiaque aux réfugiés climatiques qui affluent du monde entier.

Mais Tarek, adolescent frondeur, n'a que faire des appels à se comporter en citoyen écologiquement responsable, même — et surtout — quand ces appels émanent de son père, directeur de l'Agence d'urbanisme locale et grand superviseur des “pratiques environnementales”. Ce qui n'empêche pas le jeune homme de posséder un savoir encyclopédique en matière, par exemple, de procédés de construction écologiquement raisonnables — mais pas toujours économiquement envisageables pour les démunis qui vivent dans le quartier d'à côté.

L'amitié fortuite qui se développe entre Tarek et Mirella — la jeune fille et lui se rencontrent autour d'un jeu de simulation, Wizards of Water — lui permet de prendre conscience du décalage. Et le jeu, et l'intrigue qui s'y développe, fournissent à ce court roman (ou long récit) un éclairage un peu plus fantaisiste que celui de la vie quotidienne au temps de la survie climatique.

Publié à l'occasion des huitièmes rencontres organisées par l'association Volubilis (en novembre 2008, en Avignon, sur le thème Vivre, rêver, créer la ville et les paysages contemporains avec le changement climatique, ouf !), ce livre est une commande. Exercice périlleux. Intégrer à la fois une thématique technique (le changement climatique est ici à l'arrière-plan, et les modes de résistance de l'habitat urbain sont le sujet ; on peut craindre de se perdre dans la reproduction d'un catalogue de magasin de matériaux de construction) et le fruit des réflexions souvent difficilement canalisables d'un atelier d'écriture, voilà qui peut faire exploser le projet le plus cohérent.

Les coutures menacent parfois de craquer, mais le costume est bien taillé. Au centre du propos, la difficile transition entre révolte adolescente et prise en compte des besoins de la collectivité : pas de quoi nourrir une aventure à grand spectacle, mais plutôt la réflexion prolongée, comme on sait l'attendre d'Ecken. Un livre à creuser, et à rechercher !