KWS : comptes rendus de lecture sur la Science-Fiction

Yann Minh : Thanatos (les Récifs – 1)

roman de Science-Fiction, 1997

chronique par Noé Gaillard, 1998

par ailleurs :

« Un jeune homme, d'excellente éducation et, à mon avis, de belle culture, mais marqué au fer rouge du malheur… »(1) On pourrait présenter ainsi le jeune héros de ce roman à l'argument SF un peu mince. Tristan lutte contre Thanatos, une société qui fait vivre des fantasmes particuliers, puisqu'empruntés à la réalité de personnes sauvagement et sexuellement torturées. Les douleurs et plaisirs ressentis sont enregistrés et les séquences montées sont diffusées par nanorobots en injection. Le président de Thanatos veut s'emparer d'un royaume outre-réalité — un monde parallèle — et s'attaque à une dénommée Euryale qui aide Tristan. À noter un personnage de flic-travelo assez réussi. À la fin du premier épisode, le monde d'Euryale est sur le point d'être envahi par les forces maléfiques…

Dans un style un peu baroque, Minh propose une histoire qui mêle en un dosage savant le cul, la violence et les effets spéciaux. J'ai eu l'impression de lire un hommage camouflé à Jean Ray. Un Jean Ray écrivant aujourd'hui adopterait sans doute ce type d'écriture et ces thèmes modernes, qui relèvent de la littérature populaire revisitée façon Joël Houssin ou Roland C. Wagner — et non façon Serge Quadruppani.(2)

Attention ! que l'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas écrit. La lecture de ce roman est agréable et donne envie de connaître la suite.(3)

Noé Gaillard → Keep Watching the Skies!, nº 29-30, août 1998


  1. Extrait de l'Inventaire en guise de préface de Malpertuis de Jean Ray (Euryale).
  2. Cf. le premier @lias dont seul le titre (Je pense donc je nuis) est à sauver [Sébastien Cixous n'est pas de cet avis — NdlR].
  3. Cité est toujours inédit, sur une série prévue en cinq parties. — Note de Quarante-Deux, qui passait par là début 2017.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Les commentaires sont publiés après validation par Quarante-Deux.